L’avenir lumineux d’Haïti

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Contact GAELLE GOURMELON | For release: lundi, 24 novembre, 2014

For the English version, click here.  

Feuille de route pour un système énergétique durable en Haïti

Notes aux Editeurs

Télécharger le kit de presse complet.

Pour plus d'information: Pour télécharger une copie gratuite de laFeuille de route pour un système énergétique durable en Haïti, visitez ici ou contactez Gaelle Gourmelon à ggourmelon@worldwatch.org.

À propos de l'Institut Worldwatch: Worldwatch est une organisation de recherche indépendante basée à Washington, DC qui travaille sur les questions d’énergie, de ressources et d’environnement. Worldwatch offre des points de vue et des idées qui permettent aux décideurs de créer une société écologiquement durable qui répond aux besoins humains. Pour plus d'information, visitez www.worldwatch.org.

 

La nouvelle “feuille de route” de l’Institut Worldwatch décrit les défis et les opportunités pour un avenir énergétique durable en Haïti

Washington, D.C.Le secteur d’électricité d'Haïti se trouve à un carrefour. Haïti dépend des importations de pétrole pour 85% de sa production d'électricité, en détournant 7 pour cent de son produit intérieur brut annuel à l'importation de carburant. Pourtant, seulement 25% de la population haïtienne a accès régulier à l'électricité, ce qui porte des obstacles aux progrès économiques, à la santé, à l'éducation et à l'égalité sociale. Selon le nouveau rapport de l'Institut Worldwatch, la Feuille de route pour un système énergétique durable en Haïti, il existe d'énormes possibilités et des solutions réalisables pour construire un système électrique qui est économiquement, socialement et écologiquement durable, en utilisant l’énorme potentiel d'énergie renouvelable et d'efficacité énergétique du pays (www. worldwatch.org).

«Avec leurs sable blanc et leurs eaux claires, leurs cocotiers qui se balancent et leurs beau ciel bleu, les petites îles dans les Caraïbes sont souvent comparés au paradis. Pourtant, elles ont toutes du mal à atteindre la fourniture énergétique idéale pour servir leur population», écrit René Jean-Jumeau, Ph.D., ancien ministre délégué à la sécurité énergétique en Haïti. «La disponibilité de l'énergie est ... une nécessité absolue pour les petits pays en développement, en tant que pilote pour leur croissance et leur bien-être social. »

L'accès limité à l'électricité se présente comme un obstacle majeur aux progrès de la santé humaine, le développement économique, l'égalité des sexes, l’opportunité sociale et l'éducation.

«Il y a peu d’endroits sur Terre où les avantages d'un système d'électricité distribuée alimentées par des sources renouvelables locales soient aussi évidents que dans Haïti», écrit Alexander Ochs, Directeur de Climat et d'Energie à l'Institut Worldwatch et directeur de l'étude. «Dans l'absence d'un réseau électrique centralisée à l'échelle nationale, Haïti a l'occasion de dépasser le développement d'énergie du 20ème siècle en modelant une voie à l'électrification et à la résilience qui exploite les fortes ressources du pays.»

Pour créer la Feuille de route pour un système énergétique durable en Haïti, l’Institut Worldwatch est entré en partenariat avec le Bureau du Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de la sécurité énergétique afin d'évaluer le potentiel technique, socio-économique, financier, et politique de la construction d'un système énergétique durable.

Améliorer l'efficacité énergétique. Les coûts élevés de l'électricité d'Haïti, les pertes importantes lors de la transmission et de la distribution, et la forte demande supprimée signifie que des améliorations d'efficacité énergétique pourraient donner lieu à des économies significatives pour le pays. En 2011, deux tiers de la production totale d'électricité ont été perdus de lacunes techniques ou consommés par les Haïtiens qui ne pouvaient ou ne voulaient pas payer l’entreprise d'électricité, ce qui pose d'immenses défis à la viabilité financière du secteur. Améliorer l'efficacité de la production d'énergie et réduire les pertes—les deux éléments étant loin des normes internationales—sont les premières étapes cruciales. La réforme de la structure tarifaire, l’amélioration du comptage électrique, et la mise en œuvre des améliorations de l'efficacité d'utilisation finale, peut réaliser d'importantes économies d'énergie supplémentaires.

Exploiter les ressources énergétiques renouvelables. Les technologies renouvelables disponibles aujourd'hui pourraient produire plus d'électricité que le pays consomme actuellement. Les ressources solaires d'Haïti sont particulièrement fortes. Seulement 6 kilomètres carrés de panneaux solaires photovoltaïques seraient en mesure de générer autant d'électricité que Haïti a produit en 2011. Il suffirait de quelques parcs éoliens de taille moyenne près de Lac Azuei pour générer autant d'électricité que produit actuellement Haïti. Le développement d'un portefeuille diversifié d'énergie solaire, éolienne, petites centrales hydroélectriques, et biomasse moderne créerait un système d'alimentation plus souple et résistant.

Construire des réseaux électriques fiables. Haïti n'a pas de réseau d'électricité à l'échelle nationale, créant à la fois un défi et une opportunité. Un système d'électricité renouvelable tirant sur les réseaux existants et des systèmes distribués serait plus résistant aux tremblements de terre ainsi qu’aux impacts du changement climatique, y compris l’augmentation de l'intensité des tempêtes tropicales—auxquelles Haïti est particulièrement vulnérable—et aux périodes de sécheresse prolongées.

Impacts socio-économiques. La construction d’un système d'électricité alimentée presque exclusivement par des énergies renouvelables aurait de grands avantages sociaux. Elle diminuerait le coût moyen de l'électricité de 25 à 10 cents US. Le scénario d’énergie renouvelable le plus élevé montre des économies allant jusqu'à 5,84 milliards de USD en 2030. Il créerait jusqu'à 1870 emplois, réduirait la pollution locale, améliorerait la santé et l'éducation grâce à l'accès élargi de l'électricité, et positionnerait le pays en tant que leader dans l’atténuation du changement climatique et de l'adaptation, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur électrique de près de 22,2 millions de tonnes d'équivalent CO2 d'ici 2030.

Financer un système énergétique durable.Même si un système efficace, à base d'énergie renouvelable promet d'énormes avantages bien supérieurs aux coûts, des investissements importants initiaux sont nécessaires pour l'installer. Haïti pourrait atteindre 90% de production d'électricité renouvelable d'ici 2030 avec moins de 7 milliards de dollars en coûts d'investissement entre 2013 et 2030. Ce scenario le plus ambitieux est aussi le plus abordable de tous—plus abordable, même, que le développement au statut quo. Cependant, l'infrastructure nationale limitée, la propriété foncière contestée, et une histoire d'instabilité politique, de catastrophes naturelles, et d'insécurité contribuent à l'hésitation des acteurs internationaux à investir dans le pays.

Des solutions créatives verront le plus de succès. Les institutions de microfinance peuvent être renforcées pour s’adapter au secteur d'énergie durable. La création de plus grandes économies d'échelle en regroupant plusieurs projets d’énergies renouvelables ou de développement—comme ceux liés à l'éducation, la santé ou les télécommunications—pourrait aider à réduire les coûts en capital tout en optimisant l'investissement privé. Pour financer des projets d'énergie propre, l’exploitation d’une partie du 1 milliard de dollars dans les transferts de fonds en Haïti chaque année pourraient avoir des répercussions importantes.

La mise en œuvre des réformes. Bien que le renforcement des capacités et le financement créatif peuvent accroître les investissements dans l'énergie durable, les obstacles existants à la réalisation d'une transition complète vers l'énergie durable en Haïti ne peuvent être surmontés sans une réforme de la politique et de la gouvernance du pays. Haïti a besoin d'établir une vision à long terme qui exprime une intention claire de développer un secteur énergétique hautement efficace et durable, qui se concentre sur un modèles distribués de production d'énergie renouvelable, et qui fixe des objectifs énergétiques ambitieux. Il faut rationaliser les barrières administratives et la mise en œuvre des politiques de soutien ciblées pour accroître les investissements, soutenir l'entrepreneuriat de l'énergie, et faciliter la diffusion de modèles novateurs d'énergie distribuée.

"Pour notre et pour d'autres petits pays insulaires, une feuille de route pour une utilisation optimale de l'énergie renouvelable pourrait être le chemin au paradis», écrit Jean-Jumeau.

Télécharger le kit de presse complet.

—FIN—

Highlights:

Améliorer l'efficacité énergétique

  • Étant donné que seulement 63% de la capacité installée totale d'Haïti est actuellement opérationnelle, l'amélioration de l'efficacité et des projets de rénovation des centrales existantes peuvent augmenter la production et réduire les coûts de l'énergie à court et à moyen terme.
  • Dans l'ensemble, Electricité d'Haïti ne récupère que 22% de ses coûts de production, plaçant des répercussions financières importantes sur l'utilité et la limitation des ressources disponibles pour maintenir l'infrastructure existante.

Exploiter les ressources énergétiques renouvelables

  • Seulement 6 kilomètres carrés de panneaux solaire photovoltaïque seraient en mesure de générer autant d'électricité que Haïti a produit en 2011.
  • Il suffit de quelques parcs éoliens de taille moyenne près de Lac Azuei à l'est de Port-au-Prince pourraient générer autant d'électricité que produit actuellement Haïti.

Construire des réseaux électriques fiables

  • Des mini-réseaux renouvelables, ainsi que des systèmes solaires photovoltaïques de toits domestiques et commerciaux, peuvent fournir un accès à  l’électricité tout en réduisant l'inefficacité du système d'alimentation en évitant les pertes de réseau.
  • Un système d'électricité distribué basé sur des énergies renouvelables sera plus résistant aux tremblements de terre et aux impacts du changement climatique—auxquels Haïti est particulièrement vulnérables—y compris des tempêtes tropicales plus intenses et des longues périodes de sécheresse.

Evaluer les impacts socio-économiques

  • Les énergies renouvelables peuvent permettre à Haïti d’étendre l'accès à l'énergie, réduire les prix de l'électricité, augmenter la sécurité énergétique, réduire le déficit commercial du pays, créer des emplois et réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution locale—tout à des coûts négatifs.
  • Construire un système d'électricité alimentée presque exclusivement par des énergies renouvelables diminue le coût moyen de l'électricité de 15 cents US par kWh, de 25 à 10 cents US. Notre scénario avec le but le plus élevé d’énergies renouvelables montre aussi les épargnes les plus élevés en 2030, sauvant Haïti jusqu'à 5,84 milliards de USD avant 2030.

Financer un système énergétique durable

  • Nos analyses de coûts démontrent qu’Haïti pourrait atteindre 90% de production d'électricité renouvelable d’ici 2030 avec moins de 7 milliards de dollars en coûts d'investissement entre 2013 et 2030.
  • La création de plus grandes économies d'échelle grâce au regroupement de plusieurs projets d'énergie renouvelables—ou en combinant un projet d'énergie renouvelable avec des projets de développement dans l'éducation, la santé, ou la télécommunication—peut aider à réduire les coûts de financement et de capitaux tout en misant sur l'investissement privé.

La mise en œuvre des réformes

  • Les obstacles existants à la réalisation d'une transition énergétique durable peuvent être surmontés en utilisant au cadre politique efficace. Les éléments clés comprennent d’ambitieuse stratégies à long terme pour le développement du secteur de l'énergie; l’amélioration des capacités institutionnelles et de l'efficacité administrative; et un mélange de politiques concrètes bien conçues et complémentaires. Nous suggérons la création d'institutions clés, y compris de régulateur indépendant et d'un Bureau de l'Electrification Rurale, la démonopolisation de l'EDH et l'ouverture du marché à d'autres opérateurs de réseaux.
  • Le gouvernement devrait améliorer la transparence des tarifs d'électricité et des processus de collecte, communiquer des exigences claires pour le développement de projets renouvelables, et rendre les données d'énergie facilement disponible
  • La mise en œuvre des codes et des normes d'efficacité énergétique, l’encouragement des audits énergétiques et des programmes de facturation nette pour les grands consommateurs d'énergie, l’offre d’incitations fiscales pour encourager l’importation et l'utilisation de technologies d'énergie renouvelable, et d'autres mesures permettraient d'économiser de l'argent aux consommateurs et de réduire les niveaux de demande supprimée en Haïti.
Télécharger le kit de presse complet.